LE SOIN

 

Définition Larousse:

-Attention que l'on porte à faire quelque chose avec propreté, à entretenir quelque chose : Il manque de soin dans sa tenue.

-Attention portée à présenter quelque chose avec netteté, minutie : Il a présenté son devoir avec soin.

-Souci de bien faire, effort, peine scrupuleuse que l'on se donne : Mon premier soin fut de tout remettre en place.

-Charge, devoir de veiller à quelque chose, de s'en occuper : Laissez-moi le soin du ravitaillement.

-Produit cosmétique : Un soin raffermissant pour la peau.

 

LES SOINS (Larousse web)

-Actes par lesquels on veille au bien-être de quelqu'un : Entourer ses hôtes de soins attentifs.

-Actes de thérapeutique qui visent à la santé de quelqu'un, de son corps : Les premiers soins à un blessé.

-Actes d'hygiène, de cosmétique qui visent à conserver ou à améliorer l'état de la peau, des ongles, des cheveux : Soins de beauté.

-Actes qui visent à entretenir, préserver quelque chose, un végétal : Cette plante a besoin de soins réguliers.

LE PRENDRE SOIN (Larousse web)

Avoir, prendre soin de quelque chose, de quelqu'un, s'en occuper, veiller sur lui.

Avoir, prendre soin de quelqu'un, quelque chose, y penser, faire en sorte que.

 

 

contraire : INCURIE (Wiktionnaire)

Du latin incuria, défaut de soin, négligence, insouciance

 

~ ~ ~

PRENDRE SOIN ENTRE SOLLICITUDE ET NECESSITE

MARIE-ANDRE VIGIL-RIPOCHE

"Le « Prendre soin » est un concept qui prend son origine dans la langue anglaise sous le vocable « care », mot difficilement traduisible. Le terme anglais comprend deux unités de sens indissociables : l’une traduit une attitude particulière et responsable dans la relation de soins, l’autre renvoie à une action de soins. L’attitude du « prendre soin » fait appel à une responsabilité pleine et entière, empreinte de sollicitude et du souci des autres (aspect éthique du soin). L’action de « prendre soin » relève d’activités multiples sur les « nécessités vitales » et inclut, dans une situation de soins, le discernement de la nature des besoins dans leur analyse, leur compréhension et leur réponse (aspect activité de soin : travail nécessaire à la vie)."

 

"Ces activités essentielles qui, au fil des heures et des jours en tout lieu (à l’hôpital, à domicile ou en institution, à l’école ou au travail), concourent pour tout être humain à être et à rester vivant au-delà de la maladie, du handicap, des douleurs, des souffrances et des chagrins et ce jusqu’à la mort, préservant ainsi pour chaque instant, l’espoir futur de vie pour les générations suivantes."

~ ~ ~

 

Dans toutes ces définitions, il y a la notion de bienveillance.

 

Le prendre soin des autres ou de soi, est une rencontre, une histoire; qui commence par un diagnostic, un bilan, qui se poursuit par une action bienveillante, et qui a pour but une amélioration, et une fin, heureuse on l'espère.. C'est aussi l'histoire de la thérapie.

1)La rencontre : nécessite de la confiance, pour le soigné, communiquer aux soignant les ingrédients du mal être, qui seront les clés données pour aller vers le mieux être. Et pour le soignant, une écoute, un respect de la personne, une prise en compte de son histoire, ou pathologie.

2)L'action : prise en charge , une attention soutenue, ciblée, évolutive, qui peut aller d'une présence passive, en passant par une attention soutenue et un encouragement  dynamique, à l'accompagnement médical.

3)L'amélioration : mieux être, bien être évolutif, qui peut s'étendre dans le temps.

4)La fin : indépendance, autonomie, qui voudrait dire l'entretien de se bien être, donc, la continuation du prendre soin ?.

~ ~ ~

Prendre soin, acte d'amour? Incurie, désamour ?

Peut-on prendre soin des autres sans prendre soin de soi ?

Et vous, prenez vous soin de vous, de quelle façon ? Et des autres?

 

Conclusion :

Tagada Tsoin Tsoin !!!

Crocodilou