LE DOUTE

 

 

Définition CNRTL :

(Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales)

État naturel de l'esprit qui s'interroge, caractérisé à des degrés différents soit par l'incertitude concernant l'existence ou la réalisation d'un fait, soit par l'hésitation sur la conduite à tenir, soit par la suspension du jugement entre deux propositions contradictoires.

 

Doute philosophique, méthodique :

Selon Descartes, Attitude du sujet pensant qui considère tout jugement sur tout objet de connaissance comme douteux afin de tendre vers la plus grande certitude possible, la certitude première étant celle du sujet pensant lui-même.

Doute religieux :

Incertitude portant sur l'existence de Dieu, sur ce qui fait l'objet de la Révélation et l'enseignement de l'Église à ce sujet.

 

La liberté intellectuelle, ou sagesse, c'est le doute. (...). Douter, c'est examiner, c'est démonter et remonter les idées comme des rouages, sans prévention et sans précipitation, contre la puissance de croire qui est formidable en chacun de nous. Selon le philosophe Alain, Propos,1912.

Contraire du doute : certitude

 

Même si le doute est une réaction naturelle, il peut parfois s’imposer à l’état de latence, et nous empêcher de vivre sereinement, être source d’un malaise, le résultat d’un manque de confiance en soi…

Apprendre à explorer ses doutes, s’en distancier, peut permettre d’accéder à une plus grande paix intérieure.

D’abord, les reconnaître, les accepter. D’où viennent-ils, de quoi doutons nous ?

Les doutes génèrent des émotions, comme la peur par exemple.

Pour en prendre de la distance, on peut les analyser : quels sont les points négatifs, quels sont les points positifs ? Puis, comme dans une dissertation, en tirer une conclusion.

 

Et faire une pause. Cette dernière doit nous permettre de nous montrer plus indulgent envers nous-même. Penser à la situation qui provoque chez nous du stress ou des doutes, et cherchez à cibler la tension physique que nous pouvons ressentir dans notre corps.

Enfin, respirons.

 

Concernant la créativité, le doute est un excellent moteur ; il permet d’élaborer plusieurs idées, de les développer, de les préciser, de ne pas s’arrêter à la première ébauche. Par contre, savoir reconnaître l’instant où cette idée est enfin à maturité, c’est sortir du doute.

 

 

 

Sortir du doute, c’est reconnaître en soi la capacité à réfléchir, c’est se faire confiance, sans influences.

Douter, et surmonter ses doutes, c’est se donner la possibilité de choisir, se forger des convictions en fonction de ces choix, tout en acceptant la possibilité de l’échec.

 

Et vous, quels sont les doutes qui vous empêchent d’avancer, ou de quels doutes êtes-vous sortis plus forts ?

 

                                                                                                                            Crocodilou