LA LIMITE

 

Définition :

1)Ligne séparant deux pays, deux territoires ou terrains contigus : Le Rhin marque la limite entre les deux pays.

2)Ligne qui circonscrit un espace, marque le début et/ou la fin d'une étendue : Les limites du terrain de jeu.

3)Ce qui marque le début et/ou la fin d'un espace de temps ou ce qui le circonscrit : Dans les limites du temps qui m'est imparti.

4)Borne, point au-delà desquels ne peuvent aller ou s'étendre une action, une influence, un état, etc. : Il a montré ses limites dans cette affaire.

5)Degré extrême de quelque chose, seuil de ce qui est acceptable : Ce crime atteint les limites de l'horreur.

6)En opposition, indique un seuil au-delà duquel quelque chose n'appartient plus à l'ensemble donné : Date limite d'inscription.

7)Etat limite en psychanalyse, border line

Etymologiquement  , c'est le chemin qui délimite les champs, les forêts.

La limite...le bord, le cadre, la frontière, la borne, le seuil, la ligne...

C'est une règle que l'on se fixe, ou la raison a sa place, un choix, ou alors un seuil que l'on ne maîtrise pas?

Ou est le curseur sur la ligne de la tolérance...

Tolérance aux produits psychotropes,

tolérance à la dignité,

tolérance aux influences,

Dans quel cadre vais-je inscrire mes limites, ma limite, dans quel cas n'est-ce plus tolérable.

Limite, les bords du cadre.

Les limites ...Qu'est-ce qui nous autorise à les repousser, à tout balancer; motivation, décision, résolutions, promesses.

 

Ou positionnez vous votre curseur sur la ligne de la limite?

 

Au début de mon abstinence, je me suis sentie vide, et puis progressivement, la pression est remontée , quand je n'y prends pas garde, quand les équilibres entre tension et détente sont défectueux.

Quand la notion de plaisir a disparu de mon environnement.

Quand n'existe plus que l'obsession, la perspective illusoire d'un oubli salvateur. La limite, en point de bascule.

 

Notion de fin, notion de début; c'est la où quelque chose s'arrête, et où autre chose commence...

 

Que faire quand la limite est atteinte...?

 

La limite; construire un mur, et ne pas le franchir...

La limite, au bout de ce mur, construire un escalier, pour en gravir les marches, et se dépasser; grandir en toute liberté.

 

Franchir cette limite; intérieure/extérieur, les bords du corps, ma peau. Ma créativité, qui me fait m'exprimer, peindre, qui me fait sortir de mon corps; ce mouvement inverse à la consommation des produits psychotropes; avec lesquels nous enterrons en nous nous frustrations, nos colères, et autres émotions.

 

Dans ce même mouvement, s'exprimer, de n'importe quelle façon, écrire, parler, chanter, danser, jouer de la musique...

 

Repousser la limite, ou alors se positionner différemment par rapport à ce curseur...contourner le point de non retour; prendre le problème en amont, ne pas attendre d'arriver au point limite pour réagir, mais s'exprimer, encore et toujours, laisser passer nos émotions, pour qu'elles ne s'accumulent pas en un bloc insurmontable.

Cela demande du courage et de la détermination, accepter de déplaire, pour gagner l'amour de soi, l'estime de soi, pour se respecter, se faire passer avant les autres.

 

Accepter la limite, quand elle n'est pas modifiable, par la raison, détourner son chemin, et continuer sa route.

 

"Ce n'est que lorsque nous acceptons nos limites que nous découvrons qu'il n'y a pas de limites."

Big Sur et les Oranges de Jérôme Bosch de Henry Miller

Crocodilou