LA LIBERTE

 

 

Définition Larousse:

1) Etat d'une personne qui n'est pas soumise à la servitude.

2) Etat d'un être qui n'est pas retenu prisonnier.

3) Possibilité de se mouvoir sans gène ni entrave.

4) Possibilité d'agir, de penser selon ses propres choix.

5) Etat d'une personne qui n'est liée par aucun engagement.

6) Attitude de quelqu'un qui n'est pas dominé par la peur, la gène, les préjugés.

7) faculté pour un citoyen de faire tout ce qui n'est pas contraire à la loi et qui ne nuit pas à autrui.

8) droit reconnu à l'individu d'aller et venir sans entraves sur le territoire national, d'y entrer et d'en sortir à son gré.

9) Etat de l'homme qui se gouverne selon sa raison, en l'absence de tout déterminisme.

 

La contrainte, en dessin=>remplir la page blanche.

Carnet d'engagement Croix Bleue, motif Liberté.

 

Liberté et connaissance :

Plus notre connaissance, et en particulier notre connaissance de l’homme, augmente, moins l’homme semble libre. En effet la connaissance révèle les mécanismes qui nous étaient auparavant cachés, celle-ci en quelque sorte réduit la liberté que l’on pensait avoir dans notre existence. Cependant la connaissance peut-elle vraiment être accusée de réduire notre liberté ? La connaissance semble plutôt combattre les illusions que nous nous faisions concernant notre liberté, elle ne modifie pas un état de fait. Elle ne semble pas nous rendre moins libre, mais plutôt nous révéler que c’est faussement que nous nous croyions libres auparavant. Dans ces circonstances la liberté semble donc accrue par la connaissance puisque celle-ci peut nous révéler certaines de nos illusions.

 

Les liens qui nous empêchent d’être libre :

- la dépendance par la consommation des produits psychotropes (perte de la possibilité de consommer librement), les addictions en général.

- les croyances, par exemple de notre impossibilité à réaliser certaines choses.

- le manque de confiance en soi.

- la peur du regard des autres, leur jugement.

- les influences, la manipulation.

- la peur de l’échec, ne plus oser, stopper son évolution.

- la peur de la réussite, qui signifierait l’obligation de continuer, de persévérer.

- et selon certains philosophes, les désirs, ou l’instinct…

 

Pour Platon, la liberté ne consiste pas à faire ce que l’on veut, (ce qui voudrait dire que l’on est tyrannisé par ses désirs), mais d’être capable d’accomplir le bien.

 

Selon Spinoza, les hommes se croient libres, parce qu’ils sont conscients de leurs désirs, mais ignorants des causes qui les déterminent.

 

Pour Kant, la liberté est étroitement liée à la notion d’autonomie, qui signifie : loi à soi-même. Ainsi, la liberté relève de l’obéissance à une loi que je me suis moi-même créée ; il s’agit par conséquent d’un respect à ses engagements, d’une conformité à soi.

 

 

Qu'est-ce qui fait que l'on se sent libre?

A partir de quand a-t-on le choix ?

Avoir le choix (ne plus être dans un état de servitude, dépendance...)

Dépendance, soins, indépendance, motivation, choix.

 

Conclusion

Définition d’une patiente de l’Hôpital De Jour :

Se sentir libre, c’est accepter les contraintes liées à nos choix, nos devoirs, à la loi et surtout les comprendre.

A partir de là, on sait s’imposer ses limites en pleine conscience avec responsabilité. On s’accepte soi-même et on peut profiter de la liberté que nous avons par rapport au fait de se faire plaisir, de vivre en accord avec nos convictions, nos pensées propres tant que cela ne nuit à personne.

Crocodilou