La dépendance - Le manque moteur

Avec ma craie blanche, sur la tranche, je descends. Avec mon fusain noir, sur la pointe, je remonte.

Au plus fort du manque, dans l'obscurité, je suis au bas de la feuille. C'est le moteur qui me fait reprendre un joint, pour pouvoir remonter.

C'est la peur qui revient, c'est l'obligation de re-consommer, immédiatement, sinon, sinon...

Ça va mal se passer!

L'obsession pointe le bout de son nez, puis ne me lâche plus. Il faut, je dois en trouver!

L'angoisse, le vide au creux de mon plexus. Le cannabis a pris ma place, me contrôle, je n'existe plus, le temps non plus, qui se réduit entre les joints fumés.

16 La dépendance - le manque moteur.jpg